Prêt pour le prêt? Le prêt de livres numériques dans les bibliothèques publiques du Québec

Depuis décembre 2011, le prêt de livres numériques est offert dans certaines bibliothèques publiques du Québec via la plateforme pretnumerique.ca, propulsée par De Marque et gérée par BiblioPresto, un organisme mis sur pied par l’Association des bibliothèques publiques du Québec, le Réseau BIBLIO du Québec et Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BANQ).

Le prêt de livres numériques a d’abord été un projet pilote offert à six bibliothèques, dont BANQ. Depuis mars 2012, toutes les bibliothèques peuvent y adhérer. Elles sont actuellement une cinquantaine à être branchées. Le système est simple. Les bibliothèques font l’achat des livres numériques auprès de libraires agréés. Les usagers peuvent découvrir les livres disponibles via l’interface de pretnumerique.ca à partir de leur compte bibliothèque. Les livres peuvent être prêtés pour une période variable (généralement 21 jours) et sont munis d’un verrou chronodégradable. Dans certaines bibliothèques, des fonctions de réservation et de retour anticipé sont possibles.

Selon Jean-François Cusson, de l’organisme BiblioPresto, quelque 43 000 exemplaires ont été acquis par les bibliothèques à des fins de prêts depuis le début du projet et ils ont généré plus de 235 000 prêts numériques.

Vous avez des titres intéressants pour les usagers des bibliothèques? Vous souhaitez mettre de l’avant de nouvelles collections? Améliorer votre diffusion? Pourquoi ne pas regarder du côté des bibliothèques? Selon M. Cusson, plusieurs bibliothèques n’arrivent pas présentement à épuiser leur budget d’acquisition, car l’offre n’est pas assez importante. Il est donc temps d’offrir vos livres aux bibliothèques, d’autant plus que la majorité des bibliothèques publiques prévoit dépenser le quart de leur budget d’acquisition en numérique d’ici quelques années.

Enfin, il ne faut pas non plus négliger les bibliothèques institutionnelles (collégiales, universitaires, etc.), qui démontrent de plus en plus d’intérêt à adhérer aux services de pretnumerique.ca et les divers projets qui se préparent un peu partout, comme le projet français, basé en partie sur celui du Québec, qui devrait faire l’objet d’un premier pilote d’ici la fin de l’année 2013.

P.S. Un grand merci à Martine Rioux pour la première version de ce texte.


2 Réponses


Laissez un commentaire