Feuilleter des extraits de livres en ligne : exit le Flash!

En plus d’offrir d’excellents outils liés à la distribution de livres numériques, notre plateforme facilite également la mise en marché des livres (numériques ou imprimés, d’ailleurs!). Une des façons d’y arriver est de permettre le feuilletage des publications pour permettre de visualiser des extraits d’un titre directement dans son navigateur web. Le feuilleteur peut être intégré simplement (et gratuitement) à n’importe quel site web: le site d’un libraire, d’un éditeur, d’un auteur, d’un blogueur, d’une bibliothèque…

Nous sommes très fiers de lancer aujourd’hui une nouvelle version de ce feuilleteur.

Il a l’air de ceci:

Cliquez ici pour avoir un aperçu complet du feuilleteur: Malphas 2. Torture, luxure et lecture

L’objectif derrière la démarche
L’objectif principal de cette mise à jour est de se doter d’un outil moderne qui puisse évoluer avec les pratiques sur le web, en particulier sur les supports mobiles et les tablettes. Nous voulons un feuilleteur qui fonctionne sur tous les types d’appareil, traditionnels ou mobiles — les ordinateurs comme les tablettes. Concrètement, cela signifiait pour nous d’abandonner la plateforme Flash pour se concentrer sur une solution entièrement HTML.

Le principal défi a été de faire la transition la plus transparente possible pour tous les utilisateurs du feuilleteur (près de 50 000 titres de près de 400 éditeurs), peu importe le type d’intégration utilisé, et de se doter d’un outil qui pourra évoluer, où il sera facile d’ajouter des nouveautés innovantes dans les prochains mois. Les enjeux techniques pour y arriver étaient énormes.

Les étapes d’un projet d’envergure
Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur ce que représente un tel projet du point de vue de l’équipe des technologies, je partage ici des notes sur le déroulement de certaines étapes importantes de ce projet qui s’est échelonné sur plusieurs mois.

Nous avons d’abord travaillé sur des prototypes afin d’éprouver le concept d’un feuilleteur entièrement réalisé en HTML. Cela a permis de s’assurer que nos ambitions seraient fonctionnelles dans un grand nombre de navigateurs web, avec des performances acceptables partout, même dans certains navigateurs moins récents. Nous avons également dû faire plusieurs expériences pour trouver l’équilibre idéal entre la qualité de rendu des images des pages, leur poids, le temps de chargement et la vitesse d’affichage. Évidemment, nous avons dû ajuster l’espace de stockage sur nos serveurs web pour permettre d’héberger toutes les images.

Parallèlement, nous avons peaufiné l’expérience utilisateur. En cours de route, nous sommes arrivés à la conclusion qu’il fallait prévoir des interactions utilisateur différentes, selon que l’on soit dans un environnement avec le pointeur d’une souris (typiquement un ordinateur) ou dans un environnement manipulé avec un doigt (une tablette ou un appareil mobile). Nous avons de nouveau optimisé, testé, adapté (au fur et à mesure que nous étendions le nombre d’appareils sur lesquels nos tests étaient réalisés), optimisé, re-testé, …

Depuis quelques mois, plusieurs éditeurs ont accès au nouveau feuilleteur dans leur interface d’utilisateurs de Cantook. Il a été utilisé sur plusieurs livres au Canada, en France et en Italie en version beta pendant cette période, pour nous aider à le peaufiner en vue de son lancement.

Ce fut un très long processus, et je tiens à souligner l’excellent travail de l’équipe de développement en entier, en remerciant particulièrement Josyan Pierson et Nicolas St-Laurent qui y ont consacré beaucoup d’énergie.

Nous sommes satisfaits du résultat, et nous espérons que vous l’aimerez. Évidemment, un déploiement d’une telle ampleur (c’est le feuilletage de plusieurs dizaines de milliers de livres qui change aujourd’hui!) implique, malgré toute l’attention que nous avons apportée à la réalisation du projet, une certaine part de risque. Si vous remarquez des comportements anormaux dans le feuilleteur, n’hésitez pas à nous le signaler.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter…
le guide d’intégration du feuilleteur à un site web
la documentation à l’intention de l’éditeur


Laissez un commentaire